top of page

Comment ne plus être la bonne poire ?


Titre de l'article avec enfants qui s'offrent des fleurs


Vous êtes toujours prêt à rendre service ? Vous avez envie d’aider les autres ? Mais vous attendez un retour qui ne vient pas ? Vous n’osez pas demander ce que vous avez donné (temps, matériel, argent…) ? Les gens ne vous demandent jamais si VOUS avez besoin d’aide ?


Si vous avez répondu OUI à plusieurs des questions précédentes, nous pouvons dire que vous êtes gentil, voire trop gentil. Il est important d’aider les autres mais attention à ne pas devenir la bonne poire sur laquelle tout le monde s’appuie et dont tout le monde profite dès qu’ils ont besoin.


Je vous propose quelques conseils pour enlever le TROP tout en restant gentil. Et non, promis, vous n’aurez pas besoin d’écraser les autres pour vous affirmer.


Identifier le désir des autres


Savoir identifier les désirs des autres et surtout les motivations derrière les demandes qu’ils expriment est vraiment le premier pas à faire. Et ça commence par vous : demandez-vous pourquoi vous vous investissez autant, pourquoi vous souhaitez en faire moins, ou encore pourquoi vous ne demandez pas d’aide aux autres.


Savoir prendre du recul sur les situations où on se sent dépassé, où on aimerait être soutenu voire que quelqu’un prenne le relais est la clé pour prendre conscience de ses besoins et de trouver des solutions équitables pour tous les partis (win-win).


Identifier les besoins et les limites propres


Une fois qu’on a pris du recul sur la situation et qu’on a pris conscience de nos besoins, on apprend à les exprimer. Ce n’est pas parce que vous allez vous exprimer que vous allez passer pour le méchant. Respectez bien les codes de la CNV (communication non-violente).


Commencez par des petites demandes et vérifier qu’elle répond au cinq indications suivantes :


[ ] Elle s’adresse à quelqu’un en particulier

[ ] Elle concerne l’instant présent

[ ] Elle est concrète

[ ] Elle est réalisable

[ ] Elle laisse le choix à l’interlocuteur


Le fait de demander en laissant le choix à l’interlocuteur va faire la différence et ne pas passer pour un ordre ou une obligation.


Accepter la self-estime


Etre gentil, c’est avant tout une question d’intention. Savoir pourquoi vous voulez rendre service pour éviter de tomber dans le piège de recherche d’amour et de reconnaissance. Prenez le temps de vous poser les questions suivantes : quelle est mon intention, qu’est-ce que j’espère obtenir, qu’est-ce que j’attends de ressentir ou encore qu’est-ce que je souhaite provoquer.


Il va falloir prendre sur vous et arrêter de rendre service contre votre gré pour faire plaisir à quelqu’un ou pour rester dans l’estime de quelqu’un. On ne reste jamais dans l’estime de quelqu’un en répondant oui à toutes ses demandes sans respecter son propre avis et ses propres besoins.


La reconnaissance et le respect de l’autre doivent être réciproques peu importe les services rendus d’un côté et de l’autre.


Gérer les conflits


Si avec tous vos efforts, vous vous retrouvez quand même dans une situation bloquée ou en conflit avec quelqu’un, ne retombez pas dans vos travers et affirmez vous. Savoir s’affirmer sans écraser l’autre passe par la communication non verbale. Pour maitriser ces codes, entrainez-vous !


Voici 3 leviers de progression :


[ ] La distance entre deux personnes : en fonction des cultures et des pays, elle peut changer mais elle doit absolument refléter notre envie de communiquer et non une envie de fuir. Comment faire ? On observe comment les gens se comportent dans des rapports non conflictuels et on reproduit le schéma lors de petites demandes.


[ ] La posture corporelle : ne prenez pas de positions de soumission ou qui montrent un manque d’estime ou de confiance en vous. Parler la tête baissée en évitant le contact des yeux ne vous aidera pas à affirmer votre position. Comment faire ? Entrainez-vous devant un miroir en regardant droit devant vous de manière décidée, les épaules en arrière et la tête bien droite.


[ ] La gestuelle : comme les deux premiers points, elle est à adapter en fonction de la situation et de la personne à qui vous vous adressez. Vos gestes doivent traduire le message que vous souhaitez faire passer. Comment faire ? Au prochain compliment que vous adressez, accompagnez vos paroles d’un mouvement de tête ou d’une main sur l’épaule en fonction de votre interlocuteur.



Le petit mot pour rire :

Situations où vous avez été beaucoup trop gentil :

  • “Merci c’était parfait” au restaurant alors que le plat a été servi froid

  • Laisser votre mec à une pote parce qu’elle le trouve cool

  • Avoir de la peine pour vos chaussettes orphelines et les garder par pitié

  • Accepter suite à une vente sur une plateforme, une RMP à Bordeaux alors que vous habitez Lille.

  • Annuler votre massage du dos pour garder le mioche infecte de votre copine qui va se faire masser le dos



Citation : "Soyez gentil, la méchanceté est déjà prise."


 

Faites-vous partie de la team Bonne Poire ?
Dites moi la pire situation où vous n'avez pas réussi à assumer vos avis.

Venez me dire comment vous gérer ces situations et quelles sont vos difficultés à vous exprimer.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page