top of page

Le Pilates, discipline idéale pour les femmes enceintes ?

Le Pilates est une discipline douce qui permet un travail en profondeur, une détente mentale et physique ainsi qu’un gain de mobilité et souplesse. On peut donc tout à fait le pratiquer pendant la grossesse pour s’entretenir et préparer l’accouchement. Certaines femmes pourront même le pratiquer jusqu’à l’accouchement. Il est également adapté à la reprise du sport en post-natal après la rééducation périnéale.



Femme enceinte qui fait du yoga

Pilates prénatal


Pratiquer le Pilates enceinte demande quand même quelques ajustements. Les mouvements s’adaptent au fil des mois afin de ne pas rajouter de tensions dans le corps et de ne pas risquer de blessures ou de complications.

Au premier trimestre, rien ne change mais dès le deuxième trimestre, les abdominaux (grands droits) ne vont plus être travaillés et on ne pratiquera plus les mouvements sur le ventre ou allongée au sol.


On travaille beaucoup plus dans la détente que dans la force. Les positions sont tenues moins longtemps et la détente du dos prend une place plus importante. Avant de donner naissance, on recherche d’abord un moyen de se relaxer et de soulager le corps qui subit de grands changements.


Le travail des muscles du plancher pelvien est intéressant afin d’aider à soutenir le poids du bébé. On apprend également à tonifier et relâcher le périnée. Cela va aider par la suite à détendre le bassin pour faciliter l’accouchement.

Par exemple, les mouvements de respiration ouvrent la cage thoracique, ce qui permet au bébé d’avoir plus de place in utero. Étirements, relaxation, respiration… À la fin de la séance, les futures mamans sont détendues et ont refait le plein d’énergie.


Pendant la grossesse, la pratique du Pilates se fait toujours sur avis médical. A chaque visite de contrôle, il devra reconduire ou non le certificat médical autorisant la pratique.



Femmes enceintes sur ballons de fitness

Pilates post-natal


Prendre soin de soi pendant la grossesse et entretenir son corps est essentiel mais avec l’accouchement, le corps subit des étapes traumatisantes peu importe sa condition et son âge. Porter un enfant modifie l’alignement de la colonne, sollicite fortement les muscles du dos, les abdominaux, fatigue le périnée et les organes se poussent afin de laisser de la place au bébé.


Après l’accouchement, la silhouette parait relâchée et “flapi”, la posture ne se corrige pas de suite : la cambrure reste importante, le ventre pointe et les épaules sont en avant. Reprendre la Pilates après avoir donné naissance va permettre à la femme de corriger petit à petit ces changements et retrouver une bonne posture et une tonicité abdominale.


Le fait de retrouver un corps plus en forme, soulage aussi le mental. Pendant la pratique, les femmes peuvent se détendre et soulager les angoisses et les tensions.


Afin de reprendre le Pilates dans de bonnes conditions après l’accouchement, la femme doit avoir effectuer sa rééducation périnéale absolument nécessaire. Le Pilates peut être repris dès l’accord du médecin, en général environ 3 mois après la naissance. Entretenir son plancher pelvien est primordial et respecter l’ordre des choses permettra de le garder en bonne santé.


Le Pilates post-natal fait travailler, en douceur mais profondément, toutes les régions du corps qui ont souffert pendant la grossesse et l’épreuve de l’accouchement. Le plancher pelvien (ce qui consolidera les effets positifs de la rééducation périnéale), mais également les muscles abdominaux profonds, les fessiers et les dorsaux.


Il permet également de relancer la circulation sanguine, elle aussi n’étant pas épargnée par les 9 mois passés à porter bébé.


Femme qui fait du sport avec son bébé

Les suites de l’accouchement, c’est aussi parfois une réelle souffrance morale, et, dans tous les cas, beaucoup de questions et de doutes qui peuvent vite parasiter voire carrément gâcher ces premiers moments partagés avec bébé.

Le Pilates s’attache à faire reprendre conscience de son corps, à développer une qualité d’écoute de ce dernier qui amène nécessairement une meilleure compréhension et donc, à davantage de bienveillance envers soi-même.

Il y a également le travail de la respiration, avec tous ses effets bénéfiques sur le mental : relaxation, baisse du niveau de stress, et gestion des émotions qui permet d’éviter les pics de déprime.


Avez-vous pratiqué du sport pendant votre grossesse ? Et combien de temps après l'accouchement avez-vous pu reprendre une activité physique ?







Credit photos : Pixabay, Pexels

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page