top of page

Comment défatiguer son corps pendant les longs trajets en voiture ?

Les vacances d’été sont bien installées et le mois de juillet est déjà terminé. Beaucoup d’entre vous vont partir ou revenir de leur lieu de vacances avec, parfois, un trajet en voiture particulièrement long. Je ne doute pas que vous faites des pauses régulièrement pour aller aux toilettes, boire un café ou faire un petit somme.


Mais avez-vous pensé également à faire quelques mouvements pour détendre, oxygéner et activer votre corps ? Cela aura des bénéfices à la fois sur votre confort dans la voiture mais également sur votre concentration et votre cerveau.



résumé de l'article et photo de moi en train de courir


Dans cet article, je te propose quelques mouvements à faire à chaque pause pour mieux endurer cette traversée estivale et être plus alerte au volant. En effet, la somnolence est souvent ignorée par les conducteurs, du moins les premiers signes. Bâillements, frottement des yeux, ouverture de la vitre, etc. sont autant de signes qui vous indiquent que la pause est obligatoire.


La sécurité routière a rédigé un article très intéressant sur la fatigue au volant. Voici les informations à retenir :


  • 17 heures de veille active équivalent à 0,5g d’alcool dans le sang ;

  • Le risque d’avoir un accident est 8 fois plus important lorsqu’on est somnolent ;

  • On ne peut pas lutter contre la somnolence au volant !

  • Sur l’autoroute, un accident mortel sur trois est associé à la somnolence


Alors si le conducteur de la voiture montre ces signes de fatigue ou ne cesse de changer de position ou encore, se frotte la nuque, faites un arrêt à la prochaine aire de repos. Si vous arrivez à vous endormir facilement, une petite sieste de 10 minutes vous fera le plus grand bien. Mais il est important aussi de prendre l’air, de ne pas rester assis dans la voiture, et de bouger.


Voici une petite liste non exhaustive de mouvements qui font du bien entre deux temps de trajet. Tu trouveras également une vidéo en fin d'article avec tous les mouvements afin de les réaliser correctement :


Etape 1 : Réveil musculaire et étirements du cou


En sortant de votre voiture, commencer par vous dégourdir les jambes en marchant un peu. J’aime beaucoup aussi faire quelques rebonds (sans décoller les pieds) sur place pour réactiver tout le corps en même temps. Après avoir réveillé la machine, on pourra réaliser quelques étirements.


Commencez par votre cou, inclinez la tête à gauche et à droite en amenant l’oreille vers l’épaule. Inspirez sur un côté, soufflez sur l’autre. Continuez le mouvement avec quelques tours complets de tête dans les deux sens. Puis, gardez la tête vers le bas, menton vers la poitrine et posez vos mains sur l’arrière de la tête. Laissez le poids des mains étirer votre nuque et respirer naturellement. Restez quelques secondes et relâchez.


Etape 2 : Etirements du dos


Positionnez vous debout, pieds à la largeur de vos hanches et joignez vos deux mains au-dessus de de votre tête. Etirez vous au maximum en poussant vos mains vers le ciel en inspirant. A l’expiration, penchez votre buste sur le côté en gardant le regard face à vous. Inspirez pour revenir en vous grandissant et soufflez pour aller de l’autre côté. Répétez plusieurs fois l’enchainement, en prenant votre temps et en respirant profondément.


L’étirement du dos idéal est le chat-vache (dos rond-dos creux) mais difficile de se mettre en quadrupédie sur une aire d’autoroute. (Sauf si vous avez un camion aménagé.) Donc on peut le réaliser debout. En plaçant vos mains dans le creux des reins, poings serrés, abaissez les épaules loin des oreilles. En soufflant, penchez votre dos vers l’arrière en cherchant à vous grandir et à faire de la place entre vos vertèbres. Inspirez pour relâcher. Répétez plusieurs fois.


Le même pourra être réaliser à l’envers pour venir arrondir le dos. Joignez vos deux mains devant le buste, bras tendus et sur le souffle, poussez votre dos vers l’arrière comme si vous aviez reçu un coup de poing et tirez vos mains vers l’avant pour l’étirement. Inspirez pour relâcher. Répétez plusieurs fois.


Etape 3 : Etirement du bas du corps


Posez votre pied sur un banc ou un muret, le genou à hauteur de hanches environ. Poussez votre bassin vers l’avant et sentez votre psoas s’étirer. Soufflez en poussant et inspirez en relâchant l’étirement. Répétez plusieurs fois sur chaque jambe.


N’ayez pas peur de vous servir de votre voiture, voici quelques pistes. Debout en vous maintenant avec la main contre la voiture, attrapez votre pied dans la main du même côté et ramenez le talon vers la fesse. Restez quelques secondes en respirant bien et relâchez puis faites l’autre côté.


Posez ensuite le talon sur le rebord et tirez vos orteils vers le ciel. En pliant la jambe qui est au sol, soufflez et ressentez l’arrière de votre jambe s’étirer. Maintenez quelques secondes et recommencez de l’autre côté.


Afin de tout récapituler en images, voici une petite vidéo de 6 minutes à garder sur le téléphone pour les pauses estivales :



Votre corps est étiré, détendu, oxygéné. Vous êtes prêt à reprendre la route ! Une dernière chose avant de repartir : Hydratez-vous. Buvez quelques gorgées d’eau et vous serez fin prêt pour la suite du voyage. Dès les prochains signes de fatigue, arrêtez-vous de nouveau. Prenez soin de vous et des autres. Bonne route à tous.


 

J'espère que ce nouvel article vous a plu. Venez me dire en commentaires ce que vous faites pendant les longs trajets pour ne pas subir la fatigue.


Kommentare


bottom of page