top of page

Mieux se connaître et accepter ses émotions

Qui n’a jamais ressenti des périodes où le moral est en berne ? Où même les choses positives sont balayées par d’infimes détails négatifs ? La météo, les petits bobos, le travail, les enfants, etc. sont autant de points qui peuvent provoquer une joie immense ou une déprime passagère.


Actuellement, le contexte socio-économique est très pesant et nous interroge beaucoup pour réussir à garder la tête hors de l’eau. L’inflation, la réforme des retraites, le guerre, tout ce climat oppressant maintenu en force par les médias pour nous déprimer toujours plus est difficile à mettre de côté. Comment réussir à passer outre le négatif et à rapporter le positif dans sa vie ?


Je me suis beaucoup interrogée sur cette question car j’ai moi-même tendance à laisser le négatif gagner et à m’enfoncer dans la déprime. Le moindre stress ou le moindre évènement qui me contrarie peut être un point de départ d’une période d’idées noires. Au fur et à mesure du temps, j’ai mis en place des astuces qui m’aident à reprendre le dessus même si ce n’est pas toujours une réussite. Dans cet article, je vous récapitule les astuces qui fonctionnent pour moi et qui peuvent vous aider à garder la joie à porter de main.





1/ Se connaître et s’accepter


La première étape est la plus difficile. Pour savoir comment aller mieux, il faut déjà savoir quand et comment nous allons mal. L’introspection est nécessaire. Plusieurs techniques peuvent vous aider à vous auto-analyser du point de vue des émotions. Il est important de se recentrer sur soi-même, de décrire ses émotions et de savoir ce qui les déclenchent.

  • La technique qui fonctionne le mieux pour moi c’est le carnet de notes. Chaque jour, je prends 5 minutes le soir pour mettre à plat les émotions de la journée, ce qui les a déclenchées et mon état émotionnel au moment du coucher. Au fur et à mesure vous pourrez faire des rapprochements entre des évènements et des émotions.

  • Une autre technique efficace est le suivi sur un calendrier. En décidant d’un code couleur pour chaque émotion, il suffit de faire un petit point de chaque couleur sur la case du jour du calendrier. C’est plus visuel que le carnet car d’un coup d’œil, vous repérez les émotions les plus ressenties. Le but étant de diminuer les point relatifs à la déprime ou la colère et de développer ceux de la joie ou de la sérénité.

Trouver les causes de nos émotions pour savoir réagir plus rapidement à l’avenir est primordiale. Lorsque vous aurez identifié les évènements majeurs qui déclenchent les émotions négatives, il sera bien plus facile de les éviter si c’est possible ou de s’y préparer pour ne pas ressentir l’émotion de plein fouet.


Le cas de l’hypersensibilité


L’hypersensibilité n’est pas une pathologie, une maladie ni un trouble de la personnalité. C’est un trait de caractère. Les hypersensibles peuvent se reconnaître par plusieurs caractéristiques comme par exemple l’hyperesthésie, l’empathie, l’hyperstimulation nerveuse…. Ils ressentent leurs émotions et celles des autres de manière décuplée.

Etant moi-même dans ce cas, la gestion des émotions s’avère bien plus compliquée que pour les autres personnes car la société a beaucoup de mal à accepter le trop plein d’émotions.


Si vous voulez en savoir plus, allez lire cet article qui est assez complet.





2/ Déculpabiliser


Après avoir compris comment vos émotions arrivent, vous avez réussi à identifier les éléments déclencheurs les plus réguliers. Cela vous suffira peut-être pour réussir à éloigner le négatif et garder le positif. Si cela n’est pas suffisant, voici une nouvelle piste : DECULPABILISEZ.


Dans notre société actuelle, les personnes sensibles et hypersensibles ne sont pas toujours très bien vues, notamment dans le monde professionnel. Evidemment, il y a des exceptions et bien sûr les choses changent petit à petit mais le monde du travail reste assez impitoyable pour certaines personnes.

Exprimer ses émotions au travail (volontairement ou involontairement) n’est pas toujours facile. Il est possible de subir des railleries, d’être vu comme “faible”, cela peut même jouer sur une promotion de poste dans certains cas. Malheureusement, lorsqu’on est submergé d’émotions, le corps et le cerveau ne peuvent tout contenir et il est important de relâcher l’énergie accumulée.


Les situations où les émotions prennent le dessus de votre self-control vous rappellent peut-être quelques souvenirs ? Alors, pour ne pas revivre tout ça encore et encore, il est important de déculpabiliser.

  • Première étape : ACCEPTER. Accepter vos émotions, si elles sont là c’est pour une raison. N’oubliez jamais que vous avez le droit d’être en colère, triste, heureux, frileux, fatigué, excité… Nous sommes humains et ce sont des réactions parfaitement naturelles. Commencez par travailler sur l’acceptation de vos émotions. Exprimez les à voix haute si cela vous aide ou continuer de les écrire dans votre carnet mais ne les réprimez pas.

  • Seconde étape : MAITRISER. Accepter ses émotions est un cap à franchir, les exprimer fait du bien. Cependant, lorsque ce sont des émotions négatives, il est important de ne pas rester dans cet état émotionnel trop longtemps pour ne pas s’enfermer et refuser les émotions positives. Comme vous avez réussi votre introspection et que vous savez ce qui amène de la joie dans votre vie, déclenchez-la ! Il faut prendre le temps de digérer ses émotions négatives et déclencher le positif lorsqu’on se sent prêt.




3/ S’entourer


Prendre du recul au début permet de mieux se connaître et de s’accepter tel qu’on est. Ressentir toutes les émotions humaines est une chance dans notre monde actuel. Cela prouve que vous êtes vivant et sensible au monde qui vous entoure. Quand le négatif est trop fort, trop puissant et que le corps et le cerveau n’arrivent plus à reprendre le dessus, il faut savoir parler.


Nous ne sommes pas faits pour vivre une vie solitaire. L’être humain a besoin de contact social à différents niveaux et selon les besoins de chacun. Alors, il est important de bien s’entourer. Garder dans son entourage uniquement les personnes qui vous tirent vers le haut, qui vous aident, vous écoutent dès que c’est nécessaire.


Que ce soit la famille ou les amis, on a tous besoin d’une épaule de soutien à un moment de notre vie. J’ai la chance d’être très bien entourée et je peux vous assurer que c’est vital pour mon équilibre mental. Décharger le stress, demander conseil, me changer les idées ou simplement recevoir un câlin. Autant de situations où je sais sur qui compter et qui peuvent bouleverser le cours de ma journée pour repartir boostée à bloc vers l’avant.



Le maître-mot, c’est ACCEPTER ! Accepter qui on est, accepter ce qu’on ressent et comment on le ressent, accepter de demander de l’aide, accepter les mains tendues. On peut changer beaucoup de choses dans sa vie, mais on ne pourra jamais changer les milliards de choses qui se passent à l’intérieur de nous. Alors, profitons-en et aimons la vie car elle est bien trop courte pour regretter quoi que ce soit.




 

Nouvel article en ligne. Qu'en pensez-vous ? Les émotions nt un rôle important dans notre corps et jouent sur beaucoup de facteurs. Arrivez-vous à gérer vos émotions ? Etes-vous de la team hypersensible comme moi ?

Venez partager vos astuces en commentaires pour gérer vos émotions.


Posts récents

Voir tout

Komentáře


bottom of page